Nora Moutawahid, étudiante en Bachelor production et médiation culturelle est l'une des organisatrice du festival NO FRONTIERS, évènement crée par l'IESA il y a trois ans, évènement solidaire car il vise à soutenir les réfugiés politiques.

Elle nous présente l'édition 2020 :

Quelle formation suivez-vous à L’IESA arts&culture ? 

En septembre 2020 je suis entrée en troisième année de bachelor production et médiation culturelle en spécialité spectacle vivant.

Pourquoi avez-vous décidé d'intégrer l'IESA arts&culture ?

J'ai décidé d'intégrer l'IESA arts&culture car le fait de doubler la formation théorique (les cours et les différents intervenants) avec une formation pratique (les stages et les projets grandeurs réels) me plaisait énormément. J'avais envie de pouvoir me former professionnellement tout en continuant d'apprendre. 

Pouvez-vous nous présenter l’édition 2020 de NO FRONTIERS ?

No Frontiers est un festival culturel et solidaire dont le but est de récolter des fonds pour des associations œuvrant pour la cause des migrants en France.

L'ensemble du festival est organisé bénévolement, tous les bénéfices seront reversés à trois associations (autremonde, Ticket d'entrée, Place) travaillant pour l'accueil et l'intégration des réfugiés en France.

Cette troisième édition s'est faite en collaboration avec La Maison des Métallos, lieu parisien emblématique où dialoguent arts vivants et grands enjeux du XXIème siècle ! 

Ateliers participatifs, conférences, spectacles, concerts et expositions : cette année la programmation s'est voulue variée et audacieuse avec entre autre la présence du duo de transe électro-tropicale Péroké en DJ Set, du chanteur sénégalais de soul-folk Yaya Minté, d’une création théâtrale du Cours Florent ainsi que des oeuvres des artistes Demir Cassim et Khaled Youssef.

L'évènement s'est déroulé le dimanche 27 septembre 2020 de 14h à 22h à La Maison des Métallos (Paris 11ème).

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour être tenu au courant et avoir des infos à propos du festival NO FRONTIERS :

Instagram : https://www.instagram.com/nofrontiers2020/

Pouvez-vous nous en dire plus sur cet évènement : ambition première, partenariat, implication des étudiants ?

L'ambition première du No Frontiers Festival est de collaborer avec des associations oeuvrant pour l'accueil et la cause des réfugiés en France, dans le but final de récolter des fonds pour aider ces associations à agir. Pour cette 3ème édition, le festival a renouvellé son soutien à 3 associations sélectionnées pour leur engagement: Ticket d’entrée, Place et autremonde. Tous les bénéfices ainsi que les dons récoltés via Ulule leurs sont reversés. 

Cette troisième édition du festival marque également un très beau partenariat entre l'IESA arts&culture et La Maison des Métallos. Nous avons travaillé main dans la main pour créer ce festival pluridisciplinaire. L'équipe de La Maison des Métallos, lieu culturel emblématique de Paris, a un droit de regard et nous a beaucoup conseillé. 

Mais No Frontiers Festival est avant tout un évènement organisé depuis 3 ans par les étudiants de l’IESA en Bachelor 2 spécialisés dans le spectacle vivant, le marché de l'art et la communication, en collaboration avec nos professeurs et professionnels du milieu culturel. Nous travaillons donc par groupe (production, médiation, communication et exposition) et pour cette troisième édition, nous avons été une cinquantaine de futurs professionnels dans la Culture à porter ce projet ambitieux et engagé !!! Le fait que nous ayons dû reporter le festival, initialement prévu pour avril 2020, nous a permis de donner une nouvelle impulsion au projet et de viser encore plus haut. Nous sommes restés motivés et impliqués malgré les imprévus! 

Merci à tous ceux qui ont soutenus le festival !