L'exposition "Borges y yo" s'est tenue à la galerie de l'IESA arts&culture fin avril. Elle était organisée par Grecia Caceres dans le cadre de son module "Lire er créer", avec les étudiants en Mastère 1 Métiers de la culture et Carolina Ariza, commissaire d'exposition et enseignante à l'IESA arts&culture.

Nous avons interogé Grecia Caceres et Johane Genovès, étudiante en Mastère 1 Commissariat d'exposition à propos de cet évenement qui a eu beaucoup de succès.

Grecia, peux-tu nous présenter ton activité à l’IESA arts&culture ?

Je dirige le département Amérique Latine de l’IESA qui a pour but faire connaître l’art et la culture latino-américaine le plus justement possible en France et également de soutenir la diffusion des artistes latino-américains à Paris et en France. Pour cela, mon département propose des cours, des séminaires, des ateliers, des expositions, et des conférences mensuelles telles que L’œil pense en partenariat avec la Maison de l’Amérique latine. Cette année, pour la première fois, j’ai dirigé un module qui s’appelle Lire et créer sur l’œuvre de Jorge Luis Borges. Ce coaching a eu comme point d’orgue l’expo Borges et moi.

Johane, quelle elle est ta formation à l’IESA ?

Après une licence en production de projets culturels, spécialité montage d’exposition, je suis cette année une formation en Mastère 1 marché de l’art - spécialité commissariat d’exposition à L’IESA, en alternance avec mon travail d’assistante pour la galerie 127. 

Pouvez-vous nous présenter brièvement ce projet ?

Grecia : C’est une exposition très singulière car elle a comme ligne conductrice la voix, l’écoute et la lecture des textes de Borges. Nous avons proposé avec Carolina Ariza et les étudiants une promenade sonore avec des enregistrements dans la rue et en studio. Néanmoins nous avons une belle création sonore et visuelle, la vidéo L’Aleph 2021 de Stéphane Génovès produite par notre étudiante Johane Génovès !

Grécia, comment est né le projet ?

Le projet est venu de ma formation littéraire, je suis poète et romancière moi même. J’ai voulu que la littérature et l’art soient réunis dans l’espace de la galerie le temps d’une expo. Je me suis chargée de la partie littéraire et Carolina Ariza qui est commissaire d’exposition de la partie artistique. Borges a été une évidence, son œuvre étant universelle : des nouvelles et des poèmes, de forme courte ce qui nous a permis de lire plusieurs textes pendant le coaching.

Johane, quel a été ton rôle au sein du projet ?

La voix et l’appropriation de l’univers borgésien par la lecture est le fil conducteur de notre promenade sonore. J’ai pris en charge la réalisation des enregistrements de neuf lectures en français, espagnol, anglais et chinois sous la direction de la comédienne Patricia Franchino qui nous a prêté le matériel professionnel et ses conseils pour l’interprétation des textes. Ainsi, nous avons pu proposer une balade sonore au public qui a pu découvrir et apprécier neuf textes de Jorge Luis Borges lus par nous-mêmes, étudiants, professeurs mais aussi par une comédienne professionnelle.

J’ai également été responsable d’une création contemporaine autour d’un extrait de L’Aleph écrit par Jorge Luis Borges publié en 1949. J’ai choisi les comédiens Eddie Chignara et Patricia Franchino qui nous ont prêté leurs voix. Puis j’ai invité l’artiste Stéphane Génovès à produire des images à partir des voix enregistrées qui retranscrivent l’univers de l’Aleph. Nous avons ainsi créé une très belle vidéo que nous avons projeté pendant l’exposition. 

Enfin, j’ai participé au montage de l’exposition, à l’écriture des cartels et à la médiation autour de l'exposition. 

Quel bilan ? Que vous a apporté cette exposition ?

Grecia : Un bilan extrêmement positif. Tous les étudiants, 24, se sont impliqués complètement malgré des emplois du temps chargés : ils sont tous en en stage, et l’expo à été vraiment le fruit d’une réflexion commune très riche et d’une action partagée. Une très belle expérience pour une expo de très haute qualité. Le seul bémol a été la courte durée, deux jours d’ouverture après trois jours de montage ! J’ai envie de refaire l’expérience de la promenade sonore avec un autre écrivain latino-américain l’année prochaine....

Johane : Borges et moi a été la première exposition que j’ai pu contribuer à réaliser. J’ai beaucoup apprécié concevoir ce projet à plusieurs, partager un projet collectif en cette période ou nous sommes isolés les uns des autres a été un moteur pour moi. 

Traduire en exposition la littérature de Jorge Luis Borges, m’a fait réaliser à quel point la littérature est riche et peut communiquer avec les autres champs de la création et être le sujet central d’une exposition au même titre que les œuvres plastiques. Grecia Caceres et Carolina Ariza ont su nous communiquer leur intérêt pour l’univers borgésien qui m’a beaucoup plu et inspiré. 

Le partage avec les artistes et les étudiants lors de la réalisation de la vidéo et des enregistrements étaient de très beaux moments d’échanges. Ce projet m’a également inspiré pour la suite de mes projets personnels. J’aimerais que nous puissions continuer à faire vivre et décliner ce concept de promenades sonores à d’autres auteurs et formes d’exposition des textes. 

Elles ont été les invitées de RFI le 29 avril 2021 pour évoquer l'exposition dans l'émission "El invitado de RFI" de Jordi Batallé à réecouter :

https://www.rfi.fr/es/programas/el-invitado-de-rfi/20210430-la-peruana-g...