MASTERE POLITIQUES DE MEDIATION SOCIOCULTURELLE

Objectifs de la formation

Objectifs d’acquisition de compétences :

Le Mastère Politiques de Médiation socioculturelle est construit sur le référentiel de compétences du Titre Administrateur de projets culturels : 

Étudier la pertinence d’un projet ou d’une programmation culturels en fonction d’un lieu et de son environnement :

  • Contribuer au développement d’un lieu, d’un site ou d’une collectivité territoriale, en cohérence avec la politique du commanditaire
  • Optimiser les impacts financiers et économiques en définissant les orientations stratégiques de la programmation
  • Réaliser une étude de faisabilité afin de définir les orientations à prendre.

Concevoir un projet artistique ou culturel :

  • Concevoir le projet culturel en définissant ses caractéristiques et en les traduisant en termes de moyen
  • Mobiliser les ressources humaines internes et externes nécessaires à la bonne réalisation du projet culturel défini
  • S’assurer que les actions à conduire sont cohérentes, dans le cadre local, et innovantes.

La gestion administrative et financière du projet :

  • Assurer  la gestion administrative du projet en vérifiant la conformité aux aspects législatifs et réglementaires
  • Développer, contrôler la gestion financière du projet en veillant à maintenir l’équilibre financier de sa conception à sa réalisation ou en trouvant, des sources de financements complémentaires
  • Rechercher les fonds nécessaires au projet en définissant et en mettant une stratégie de prospection et de communication adaptée.

Piloter le projet et manager les différents acteurs concourant à sa conception et à sa réalisation :

  • Programmer et piloter la réalisation des différentes étapes du projet en veillant à la qualité des prestations et aux règles de sécurité obligatoires
  • Manager la contribution des différents acteurs intervenant sur le projet culturel en prenant en compte le système d’intérêt de chacun.

Communiquer et réaliser des actions de médiation :   

  • Concevoir et mettre en œuvre des stratégies, des supports de communication et de médiation adaptés aux publics visés  et aux objectifs à atteindre
  • Faire parler du projet  en animant des réunions d’information et de formation pour présenter le projet  et en assurer la diffusion, créer des espaces de dialogue et d’échanges
  • Faciliter la réception des publics visés en élaborant et animant des dispositifs d’accueil  et de médiation innovants
  • Animer et valoriser les partenaires du projet à travers des actions  de communication.

Constituer et fidéliser un réseau de partenaires : 

  • Construire et faire vivre un réseau de partenaires qui vont contribuer à la conception et au développement des projets.

Objectifs pédagogiques :

Le Mastère Politiques de Médiation socioculturelle poursuit les objectifs pédagogiques suivants :

  1. Développer un esprit critique sur la place de la culture dans les sociétés contemporaines et acquérir une bonne connaissance des enjeux sociétaux afin d’élaborer des politiques de médiation innovantes, adaptées aux besoins sociaux et économiques des collectivités territoriales et des institutions culturelles et répondant à la nécessaire émancipation personnelle de tous les publics.
  2. Acquérir une bonne compréhension des outils numériques et de leurs spécificités et une maîtrise de la production d’outils numériques de médiation afin de proposer des actions de médiation en lien avec les pratiques numériques des bénéficiaires et de se préparer à leurs évolutions. 
  3. Acquérir une méthodologie de production de projet artistique et culturel permettant de porter des politiques de médiation structurantes, co-construites avec des artistes, des acteurs culturels et des associations ou institutions sociales pour tous types de territoires et publics. 
  4. Développer le projet professionnel de l’étudiant grâce à un parcours de professionnalisation lui permettant de mieux comprendre le secteur dans lequel il souhaite s’insérer et ses métiers ; de se contruire un CV (stages, alternance, compétences) en adéquation avec son projet ; de se constituer un réseau professionnel.
  5. Une ouverture internationale par des expériences d’étude ou de stage à l’étranger, l’apprentissage dans un contexte interculturel avec la présence d’environ 25% d’étudiants étrangers, l’accompagnement des projets personnels par les responsables des 4 départements internationaux (Afrique, Amérique latine, Asie, Europe) du Centre de recherche appliquée en cultures contemporaines.

 

Poursuites d’études

Cette formation préparant à un titre certifié professionnel de niveau 7, elle n’est pas réalisée dans la perspective d'une poursuite d'étude.

 

Taux d’insertion professionnelle :

85%
dans le secteur artistique dont

78%
dans les métiers visés.

(Enquête réalisée en 2018 pour le renouvellement de la certification)

Diplôme délivré

  • La formation délivre le Titre Administrateur de projets culturels d'ECAD consultants - IESA NSF 320n – fait actuellement l’objet d’une demande de renouvellement de son enregistrement au RNCP au Niveau 7 (Eu) I (Fr). Le dernier enregistrement au RNCP avait été effectué par arrêté du 11/12/2018 publié au JO du 18/12/2018. 
  • Le titre Administrateur de projets culturels est également accessible par la voie de la VAE et de la formation professionnelle avec la possibilité de valider un ou des blocs de compétences.
  • Aucune équivalence déposée dans le cadre du dossier de certification. 
  • Pas de parcours passerelle pour cette formation. 

 

100%

Le taux d’obtention de la certification en 2020 

Pédagogie 

Méthodologie 

  • Des formations en profondeur, sur le temps long, principalement sur les grandes connaissances liées à aux enjeux de la création contemporaine et à la place de la culture dans les sociétés pour développer l’analyse critique et la pensée synthétique.
  • Des workshops, cas pratiques professionnels et projets de groupe/réalisation d’actions pour appliquer les compétences professionnelles, développer des réponses face à des problématiques complexes et apprendre à travailler en groupe ou en réseau. 
  • Des cas pratiques semestriels d’une semaine pour permettre la mise en pratiques de connaissances et compétences acquises dans différents enseignements afin de les restituer dans le cadre d’une situation professionnelle définie (type d’institution ou de collectivité, publics ciblés, artistes ou secteur culturel priorisé, etc.).
  • La réalisation d'un projet de fin d’étude pour développer la capacité à s’emparer d’un sujet, de faire des recherches, de compiler, de hiérarchiser et de structurer des données sur la situation d’un lieu ou d’une institution en fonction de publics particuliers ; de le mettre en œuvre en appliquant une méthodologie de projet ; d’en aborder l’ensemble des composantes administratives, juridiques, réglementaires, financières ; de réaliser des outils de médiation et/ou de communication adaptés aux publics visés ; de le réaliser ; d’en effectuer une analyse critique.
  • L'acquisition des pratiques professionnelles et de la compréhension du secteur et de ses métiers par les stages ou une insertion longue (apprentissage ou professionnalisation) construite et personnalisée dans le cadre d’un parcours de professionnalisation suivi par un professionnel.

Modalités d’évaluation

Les blocs de compétences sont principalement évalués par des études de cas et la réalisation du projet personnel :

Bloc 1 : Evaluation à partir d’un cas pratique et d’un projet personnel

  • Projet personnel : Qualité du projet artistique et de son portage juridique, administratif et financier et capacité à convaincre.
  • Cas pratique : réponse à un appel d’offre

Bloc 2 : Evaluation à partir d’un cas pratique et d‘un projet personnel

  • Projet culturel personnel : définition du projet artistique.
  • Cas pratique : A partir d’un article de presse démontrer sa connaissance et compréhension de l’actualité culturelle et des enjeux du secteur

Bloc 3 : Evaluation à partir d’un cas pratique, d’une étude de cas et d‘un projet personnel

  • Projet culturel personnel : Portage juridique, administratif et financier du projet
  • Cas pratique : Comptabilité et gestion budgétaire
  • Etude de cas : Réalisation d’un dossier de mécénat

Bloc 4 : Evaluation à partir d’un projet personnel

  • Projet culturel personnel : Positionnement VS le projet, gestion de la réalisation du projet

Bloc 5 : Evaluation à partir d’un cas pratique, d’une étude de cas et d’un projet personnel

  • Projet culturel personnel : mise en place d’une stratégie et d’outils de communication
  • Cas pratique : Rédaction d’un dossier de presse et d’un communiqué de presse. Rédaction de synthèses.
  • Etude de cas : Création d’une politique de médiation.

Bloc 6 : Évaluation à partir d‘un projet personnel

  • Projet culturel personnel : Choix des partenaires et évaluation de l’importance et de la mobilisation du réseau de partenaires.

 

  1. Les connaissances et compétences fondamentales sont évaluées dans le cadre de dossiers de groupe, réalisations d’actions, devoirs sur tables, contrôle continu, mise en situation professionnelles et de trois cas pratiques semestriels.
  2. Les pratiques professionnelles en stage sont validées par des études sectorielles et des rapports de stages soutenus devant jury et la réalisation d’un CV permettant à l’apprenant de mettre en valeur l’ensemble des compétences acquises durant son parcours.
  3. Le titre certifié de niveau 7(Fr), Administrateur de projets culturels est délivré par un jury présidé par une personnalité indépendante après un oral d’une heure durant lequel le candidat présente le projet personnel qu’il a réalisé dans le cadre de sa deuxième année ainsi qu’une analyse d’articles.

91%

des étudiants de Mastère estiment
que les intervenants sont experts dans leur domaine 
Enquête de fin d'année 2019-2020

93%

des étudiants de Mastère déclarent
se sentir bien quand ils sont à l'école
Enquête de fin d'année 2019-2020

Retrouvez dans la page admission les informations suivantes :

  • Pré-requis
  • Durée de la formation
  • Modalité d'accès
  • Coût de la formation