Bachelor in Arts Management

L’entrée en première année se fait après l’obtention du baccalauréat.

Niveau d’anglais requis : minimum B2/C1 (IELTS / TOEFL / avoir étudié dans une institution anglophone)

 

Ce Bachelor forme les futurs managers des métiers de l’art, un secteur qui évolue de façon trépidante. Cette formation à la fois théorique (approches globales des divers arts) et pratique (mise en situation professionnelle) prépare les étudiants à répondre aux défis du marché de l’art au niveau international et à s’approprier ses transformations numériques. Une histoire globale des arts visuels, loin de l’eurocentrisme, intègre les échanges artistiques entre pays et continents, les relations interculturelles et l’impact du colonialisme sur la production et la réception de l’art. Les étudiants acquièrent des connaissances et des compétences professionnelles dans le management des arts grâce à un cursus qui associe le droit appliqué aux métiers de l’art, la vente et l’exposition en galerie ou aux enchères, le marketing, ainsi que la numérisation du secteur, outils fondamentaux pour les marchés de l’art actuels.

 

Objectifs de la formation

Objectifs d’acquisition de compétences

Le Bachelor in Arts Management est construit pour permettre l’acquisition des compétences permettant l’obtention de la certification de niveau 6, inscrite au RNCP, Chargé.e de commercialisation des œuvres d’art. Ces compétences sont regroupées en quatre blocs :

  1. Expertiser les œuvres : contexte historique, provenance, valuation; rédiger des descriptifs d’œuvres 
  2. Assurer la promotion, la communication, et la vente des œuvres d’art ; 
  3. Concevoir et organiser les expositions, assurer la logistique et la protection des œuvres 
  4. Coordonner et réaliser les ventes et les sécuriser juridiquement.

 

Objectifs pédagogiques

Afin d’acquérir ces compétences et connaissances, la formation s’appuie sur trois objectifs pédagogiques :

1. La professionnalisation de l’étudiant par :

  • la réalisation de projets réels de groupe permettant d’appliquer sur le terrain les compétences acquises durant les cours 
  • un parcours de professionnalisation permettant la découverte du secteur, ce qui permet aux étudiants d’acquérir des compétences complémentaires en situation professionnelle (stages, projets grandeur réelle) et de créer un réseau professionnel  
  • l’enseignement dispensé à 90 % par des professionnels en exercice, y compris dans le secteur de la digitalisation, ce qui permet une transmission des savoirs dans leurs contextes d’utilisation professionnelle
  • constitution d’un CV performant et d’un réseau professionnel

 

2. Acquisition de compétences dans le domaine de la transformation numérique du marché de l’art :

  • élaborer des modèles de commercialisation et l’esprit d’entreprise ; innover et développer des stratégies digitales de vente
  • élaborer des stratégies de communication digitale en direction de publics ciblés et de collectionneurs
  • concevoir des expositions virtuelles et des outils de médiation pour les promouvoir

 

3. Construction d’une approche globale de la gestion des arts : :

  • cours dispensés par les quatre départements internationaux du Centre de recherche appliquée en cultures contemporaines avec un accent sur l’histoire mondiale de l’art (global art history)
  • des voyages d’études ou visites complémentaires,
  • un dialogue interculturel grâce à la présence de plus de 25% d’étudiants étrangers au sein de l’école, provenant de plus de 30 pays 

Poursuites d’études 

Les étudiants titulaires du Bachelor in Arts Management peuvent continuer leur formation à l’IESA arts&culture en rejoignant les filières suivantes :

Ces formations préparent le titre niveau 7 « Expert en commercialisation et diffusion des œuvres d’art », inscrites au RNCP.

Ces formations préparent le titre niveau 7 « Administrateur de Projets culturels », inscrites au RNCP.

D’autres formations (Mastères) sont possibles mais en langue française.

Débouchés 

Ces métiers évoluant vers : antiquaire, brocanteur, courtier, expert, galeriste, directeur de département en magasin d’art, société de ventes, foires...

Taux d’insertion professionnelle :

85%
dans le secteur artistique dont

80%
dans les métiers visés.

Ces pourcentages ne prennent pas en compte les poursuites d’études (20%).
(Enquête réalisée en 2018 pour le renouvellement de la certification)

Diplôme délivré

  • La formation délivre le titre de Chargé de commercialisation des œuvres et objets d'arts d'ECAD consultants - IESA NSF 134 - Niveau 6 (Eu) II (Fr) est enregistré au RNCP par arrêté du 30/07/2018 publié au JO du 07/08/2018.
  • Le titre Chargé de commercialisation des œuvres et objets d’art est également accessible par la voie de la VAE et de la formation professionnelle avec la possibilité de valider un ou des blocs de compétences.

 

84%

Le taux d’obtention de la certification en 2020 

Pédagogie

Méthodologie

  • Des cours d’histoire globale de l’art (à savoir : l’étude des échanges artistiques à l’échelle mondiale et des phénomènes qui y sont reliés) afin de développer une réflexion critique et de se former à l’analyse synthétique des œuvres d’art.
  • Des travaux dirigés en présentiel et distanciel, des cas pratiques professionnels et des projets de groupe afin de transmettre aux étudiants une meilleure compréhension des transformations numériques du marché de l’art actuel et de se mettre en situations de vie professionnelle. Ils peuvent ainsi utiliser les compétences acquises de manière concrète, développer des réponses face à des problématiques complexes et apprendre à travailler en groupe ou en réseau.
  • Des travaux dirigés en galeries, salles des ventes, salles aux enchères et musées
  • Des voyages pédagogiques inclus dans la formation pour affiner le regard, développer la curiosité et constituer une base de données d’œuvres de références indispensable pour tous travaux d’expertise et de recherche.
  • La rédaction d’un mémoire de fin d’étude pour développer la capacité à s’engager en profondeur dans les recherches sur un sujet spécifique, mettre en place un corpus d’œuvre, acquérir des méthodes de recherches et rédiger un texte argumenté appuyé sur des références internes et externes.
  • Un parcours de professionnalisation accompagné et personnalisé afin de soutenir des pratiques professionnelles et une compréhension du secteur de la gestion de l’art. Il allie, sur trois ans, des cours, des ateliers d’écriture (CV, lettres de motivations, analyse d’oeuvres), la prise de parole en public et la construction d’un Curriculum Vitæ par les stages, projets de groupe, ou autres insertions professionnelles en fonction du projet personnel de l’étudiant.

 

 

Modalités d’évaluation

Les blocs de compétences sont évalués par des études de cas et des mises en situations professionnelles :

Élaboration d’un dossier d’inventaire, d’une fiche catalogue de vente aux enchères, rédaction d’un constat d’œuvre et d’un dossier d’expertise - Analyse et expertise de 3 œuvres (arts visuels) devant jury.

Conception et rédaction d’une campagne de communication : plan média, dossier et communiqué de presse, brèves pour les réseaux sociaux, propositions d’événements.

Montage d’une exposition physique ou virtuelle (OVR, online viewing room) pour une vente aux enchères ou une galerie. Présentation de l’exposition, formalisation du budget, définition des procédures de transport, d’accrochage, de stockage (mesures conservatrices) et d’assurance.

Réalisation des documents nécessaires à la présentation d’une vente. Mise en situation d’une présentation devant un comité d’achat, en présentiel ou distanciel.

  • Les connaissances fondamentales sont évaluées dans le cadre de contrôles continus et d’examens semestriels par des cas pratiques (commentaires d’œuvres, analyses de situations professionnelles), dossiers de recherche, projets de groupe et la rédaction et soutenance d’un mémoire de fin de cycle.
  • Les études sectorielles et les rapports de stages soutenus devant jury valident les pratiques professionnelles (stages, projets de groupe) des étudiants, de même que la réalisation de leur CV mettant en valeur l’ensemble des compétences acquises au cours de la formation.
  • Le titre certifié de niveau 6 (Fr), « Chargé.e de commercialisation des œuvres et objets d’art » est délivré par un jury présidé par une personnalité indépendante. Les candidats passent un oral de quarante-cinq minutes durant lequel ils doivent présenter l’expertise contextualisée de trois œuvres (arts visuels) ainsi que leur mémoire de fin de cycle.

 

95%

des étudiants du Bachelor expertise et commerce de l'art estiment que les intervenants sont experts dans leur domaine 

Retrouvez dans la page admission les informations suivantes :

  • Pré-requis
  • Durée de la formation
  • Modalité d'accès
  • Coût de la formation