Deux alumnas, Lucile Buès et Sujee Godard ont créé une association solidaire, Solil'art pour leur Projet Grandeur Réèlle à L'IESA !

Elles ont conservé la structure créée dans le cadre de leurs études afin d'en développer l'activité. Il s'agit d'une association créant des événements en collaboration notamment avec le Secours Populaire français. Elles ont organisé un évènement regroupant une exposition, un marché de créateurs, des ateliers, une collecte de produits d'hygiène et un concert ! Elles nous en disent plus à propos de Solil'art.

Quelle formation as-tu suivi à L’IESA arts&culture ?

Avec Lucile nous avons suivi un Mastère en Marché de l’art contemporain à l’IESA.

Que s’est-il passé après l’IESA arts&culture, pouvez-vous nous faire part de votre parcours ?

Sujee : Après l’IESA, nous avons continué de développer notre association « Solil’art » et nous avons travaillé sur l’organisation de deux événements, une première édition à Rennes et une deuxième à Nantes qui ont été annulées à cause du Covid. Nous avons donc essayé d’imaginer une nouvelle formule pour notre association et de nouveaux projets qui coïncideraient avec le contexte sanitaire actuel qui nous empêche d’organiser des événements artistiques et solidaires.

Nous avons notamment créé un site internet et mis en place de nouveaux projets. Pour ma part, j’ai effectué un service civique de 9 mois au Secours populaire de Paris.

Lucile : À la suite de l’IESA, j’ai travaillé dans une galerie du 6ème arrondissement, j’ai continué en parallèle à travailler avec Sujee sur Solil’art. Après l’événement organisé à Nantes je me suis rapidement rendue compte que je souhaitais être totalement free-lance et organiser mes propres projets. Malgré le second événement annulé, nous n’avons rien abandonné. Cela nous a permis de lancer un site internet et de mettre à plat nos idées pour la suite !

Comment avez-vous crée Solil’art ?

Nous avons créé Solil’art durant notre deuxième année de Mastère. Au départ, on organisait de petites expos en partenariat avec des lieux publics. On y présentait de jeunes artistes. Par la suite, on a eu envie d’organiser un petit festival d’art et surtout de lier l’art à la solidarité. Nous souhaitions par ce projet montrer que l'art est un moteur d'engament pour les artistes et le public. Notre objectif avec Solil’art est de mettre en avant le travail des artistes, de le rendre accessible et visible en démarchant des lieux publics, prêts à les accueillir et n'ayant pas forcément de vocation artistique afin de réunir un large public. Nous sommes persuadées que l'art représente un véritable raccourci vers la découverte de soi, mais également celle des autres et de notre environnement. Le défi est simple : une partie des bénéfices de l’événement est reversée à une association partenaire. Notre première édition s’est déroulée au Solilab de Nantes et nous avons créé un partenariat avec le Secours populaire nantais. Ce premier événement s’est bien passé, on a adoré l’organiser ! Nous avons eu des retours encourageants, ce qui nous a poussé à continuer l’aventure Solil’art !

Quels sont les objectifs des deux prochaines années à venir pour Solil’art ?

Dans le cadre de Solil’art, nous mettons en place une plateforme d’art solidaire en ligne comprenant deux e-boutiques. Une première e-boutique nommée « Sauv’art », c’est un concept « d’art récup’ », il s’agit d’oeuvres abîmées et invendues mais toujours exploitables, que l’on récupère auprès d’artistes souhaitant rejoindre le mouvement ! Nous mettons ensuite ces oeuvres en vente sur notre site, à prix bas en fonction de leur état. Le but est de donner une seconde vie à une oeuvre destinée à être jetée ou oubliée au fond d’un atelier.

La deuxième e-boutique est classique, proposant à la vente des oeuvres neuves.

Pour ces deux e-boutiques et comme sur nos événements, une partie des bénéfices sur les ventes revient à une association caritative, ou un projet solidaire, d’intérêt général, partenaire de Solil’art.

Les premières mises en ligne sur notre site internet www.solilart.org sont prévues pour le mois de mars. Nos objectifs sont que Sauv’art devienne un geste réflexe pour les artistes ayant des oeuvres abîmées dont ils ne savent pas quoi faire. Mais aussi que « l’art solidaire », l’accès à l’art et à la culture partout, pour tous et toutes se développent par le biais de nos futurs événements dans diverses villes. Nous souhaitons également continuer à créer des partenariats avec des associations, des projets engagés qui nous tiennent à coeur et présenter des artistes qui nous inspirent.

Notre site internet : www.solilart.org

Notre page Instagram : www.instagram.com/solil_art

Lucile & Sujee

photo : Lucile Buès,  Axel André, @axelart sur instagram, artiste qui participe à Sauv'art en donnant des œuvres, et Sujee Godard.