L’administrateur de projets culturels conçoit, organise et met en œuvre des projets culturels, événementiels, visant à valoriser et promouvoir le patrimoine et/ou la création artistique auprès de publics. L’administrateur de projet culturel peut également prendre le titre de chef de projets culturels, directeur du développement culturel, ou responsable de projets culturels.

Découvrez les formations qui forment à l'obtention de ce titre :

Les projets étudiants

La réalisation d'un projet de fin d’étude pour développer la capacité à s’emparer d’un sujet, de concevoir et développer un projet artistique, de faire des recherches, de compiler, de hiérarchiser et de structurer des données sur un sujet, de le transmettre à un public d’amateurs ou de spécialistes à travers une production et ses outils/actions de médiation, de l’administrer et de le produire dans sa globalité, d’en effectuer une analyse critique.

Les lieux de la formation

Les étudiants bénéficient d’un campus effervescent, situé en plein cœur du 11e arrondissement de Paris. Des rencontres de professionnels et visites de lieux culturels sont également organisés suivant la spécialité choisie pour découvrir le secteur culturel dans lequel l’étudiant se spécialise.

Pédagogie

Les connaissances fondamentales qui permettent l’acquisition des compétences sont évaluées dans le cadre de contrôles continus et d’examens par des cas pratiques : commentaires d’œuvres, analyses de situations professionnelles, dossiers de recherche.

Les pratiques professionnelles 

L'acquisition des pratiques professionnelles et de la compréhension du secteur professionnel par les stages ou une insertion longue (apprentissage ou professionnalisation) est construite et personnalisée dans le cadre d’un parcours de professionnalisation suivi par un professionnel de la spécialisation afin de permettre à l’apprenant de mieux intégrer et mettre en valeur les compétences et savoirs acquis et les particularités de son parcours et de ses expertises propres.

Les pratiques professionnelles en stage sont validées par des études sectorielles et des rapports de stages soutenus devant jury et la réalisation d’un CV permettant à l’apprenant de mettre en valeur l’ensemble des compétences acquises durant son parcours.

La formation comprend : 

  • Des cours et séminaires sur les connaissances générales liées à l’histoire générale de la création (par spécialité), à de grandes thématiques culturelles et à l’actualité du secteur pour développer l’analyse critique et la pensée synthétique.
  • Des workshops, cas pratiques professionnels et projets de groupe pour appliquer les compétences professionnelles, développer des réponses face à des problématiques complexes et apprendre à travailler en groupe ou en réseau. 
  • Des rencontres de professionnels et visites de lieux culturels pour mieux appréhender le fonctionnement du secteur dans sa globalité et sa diversité et étoffer son réseau professionnel.

Evaluations des blocs de compétences

Les blocs de compétences sont évalués par des études de cas et des mises en situations professionnelles :

Dans le cadre de la réalisation d'un projet personnel culturel et artistique, le candidat devra réaliser une note d'intention comprenant :

  • Une description du projet artistique,
  • Une présentation des objectifs.
  • Une contextualisation du projet et de son environnement,
  • Une description des modalités de réalisation
  • Une planification du déploiement du projet,
  • Une explicitation de la méthodologie de projet déployée.

Mise en situation professionnelle :

A partir d'une étude de cas réelle ou fictive portant sur la réponse à un appel à projet culturel, le candidat devra :

  • Réaliser une étude de marché incluant un benchmark concurrentiel,
  • Démontrer l'adéquation du projet par rapport aux spécificités de l'appel à projet.

Dans le cadre de son projet artistique et culturel, le candidat devra :

  • Réaliser le business model de son projet, en intégrant le budget prévisionnel et effectif s'il s'agit d'un projet événementiel, ou en intégrant le plan de financement sur 3 ans s'il s'agit d'un projet entrepreneurial.
  • Réaliser une politique tarifaire
  • Réaliser un budget prévisionnel

Mise en situation professionnelle : Rédaction d’un dossier de subvention et/ou de mécénat :Sur la base d’une problématique fictive de levée de fond pour un projet culturel ou artistique sur un territoire spécifique, le candidat devra élaborer des préconisations de stratégie de mécénat.

Dans le cadre d'une mise en situation professionnelle portant sur la réalisation d'un contrat et/ou la correction de contrat ainsi que l'analyse des erreurs candidat devra réaliser différents cas pratiques portant sur :

  • Les contrats de cession de droits,
  • Le droit de la propriété intellectuelle,
  • Les assurances,
  • Les conventions de travail

Réalisation d’un projet personnel culturel et artistique :

Le candidat doit élaborer une stratégie de communication auprès de mécènes et de partenaires Le candidat doit élaborer une stratégie de communication auprès d’un public défini.

Dans le cadre de son projet, le candidat :

  • présente sa veille,
  • explicite l’apport des résultats de sa veille au projet Plusieurs cas : dont la médiation innovante mise en place d’une politique de médiation innovante à partir de l’événement culturel d’une institution.

Mise en situation professionnelle : Le candidat réalise une stratégie de communication sur un sujet fictif avec la demande d’un commanditaire (site internet, réseaux sociaux, communiqué et dossier de presse …).
Mise en situation professionnelle : Dans le cadre d’une mise en situation professionnelle, le candidat doit développer une action de médiation culturelle ou socio-culturelle.

Réalisation d’un projet personnel culturel et artistique Dans le cadre de la présentation de son projet, le candidat réalise un cahier des charges à destination d’un fournisseur et/ou partenaire. Le candidat présente et justifie son cahier des charges à un jury de professionnels pendant 20 minutes.

Le candidat doit présenter une démarche qualité incluant à minima :

  • L’identification d’indicateurs de performance,
  • La réalisation d’enquête de satisfaction à destination des clients ou des prestataires,
  • Expliciter les résultats du projet.

Mise en situation professionnelle : Dans le cadre d’un jeu de rôle ou d’un projet de groupe le candidat doit animer une réunion de travail et assurer le suivi d’un projet avec l’équipe.

Évaluation des connaissances fondamentales

Les connaissances fondamentales qui permettent l’acquisition des compétences sont évaluées dans le cadre de contrôles continus et d’examens par des cas pratiques : commentaires d’œuvres, analyses de situations professionnelles, dossiers de recherche.

Les poursuites d'études possibles

L’ensemble de ces formations préparant à un titre certifié professionnel de niveau 7, elles ne sont pas réalisées dans la perspective d'une poursuite d'étude.

  • Titre d'Administrateur de projets culturels de ECAD CONSULTANTS, Niveau 7 enregistré au RNCP sous le numéro 36701 par décision du Directeur Gérénal de France Compétences du 20 juillet 2022 pour une durée de 2 ans.
  • Si vous n'obtenez pas le titre RNCP, sachez toutefois que si vous avez validé l'ensemble des compétences relatives à un bloc, ce bloc de compétences vous est acquis. Le titre Administrateur de projets culturels est également accessible par la voie de la VAE et de la formation professionnelle avec la possibilité de valider un ou des blocs de compétences.
  • Aucune équivalence déposée dans le cadre du dossier de certification.
  • Pas de parcours passerelle identifié dans le cadre de cette certification. 
  • Les indicateurs spécifiques CFA sont calculés par les ministères chargés de la formation professionnelle et de l’éducation nationale et disponibles sur le site https://www.inserjeunes.education.gouv.fr/diffusion/accueil

La certification professionnelle « Administrateur de projets culturels » fait actuellement l’objet d’une demande de renouvellement de son enregistrement au RNCP (Répertoire National des Certifications professionnelles) au niveau 7 et sous l’intitulé d’« Administrateur de projets artistiques et culturels » (sous réserve de la décision de France Compétences).

78%

Le taux d’obtention de la certification du Mastère Patrimoine culturel et tourisme durable en 2022-2023

87%

C'est le taux d'obtention de la certification du Mastère Production et diffusion spectacle vivant en 2022 

78%

C'est le taux d'obtention de la certification du Mastère Production et distribution audiovisuelle & cinéma en 2022 

Modalités d'évaluation

Mémoire

Pas de mémoire.

Examen final

Le titre certifié de niveau 7(Fr), Administrateur de projets culturels est délivré par un jury présidé par une personnalité indépendante après un oral d’une heure durant lequel le candidat présente l’analyse d’un article lié à l’actualité culturelle et le projet personnel qu’il a réalisé dans le cadre de sa deuxième année.

La certification de niveau 7, inscrite au RNCP, Administrateur de projet culturel certifie l’acquisition de compétences regroupées en quatre blocs :

  • Concevoir et déployer un projet artistique et culturel soutenant la stratégie de développement de l'organisation ou du commanditaire.
  • Piloter la gestion administrative, juridique, budgétaire et financière d'un projet artistique ou culturel.
  • Concevoir et déployer une politique de communication et de médiation auprès de partenaires, mécènes, clients, garantissant le rayonnement d'un projet artistique et culturel.
  • Gérer la relation et la coordination des parties prenantes (fournisseurs, partenaires et équipe) d'un projet culturel et artistique et garantir la qualité de la prestation finale.

La professionnalisation de l’étudiant tout au long de sa formation est primordiale.

Elle passe par :

  • Un corps professoral composé de professionnels en exercice capables de transmettre les savoirs et les compétences mais également de les replacer dans le cadre de leur utilisation dans la vie professionnelle
  • La réalisation de projets réels de groupe permettant d’appliquer sur le terrain les compétences et connaissances acquises durant les cours.
  • Un projet personnel reflétant la singularité de l’étudiant.
  • Un parcours de professionnalisation permettant la découverte du secteur, l’acquisition de compétences complémentaires en situation professionnelle (stages et/ou contrats d’alternances) et la création d’un réseau professionnel.

Plusieurs orientations sont possibles :

  • Le secteur du spectacle vivant et de la musique
  • Le secteur du cinéma et de l’audiovisuel
  • Le secteur du patrimoine et de la médiation

La formation est fortement tournée vers l’international, grâce à :

  • Des cours de culture générale et de spécialités dispensés par les 4 départements internationaux du Centre de recherche appliquée en cultures contemporaines (Afrique, Amérique latine, Asie, Europe) et l’aide à la réalisation de projets internationaux.
  • La possibilité de suivre un semestre de cours à l’étranger dans le cadre d’accords bilatéraux avec des Universités étrangères (Erasmus) ou d’effectuer des stages à l’étranger.
  • Des cours d’anglais spécialisés en fonction de la formation choisie.
  • L’étude des grands événements internationaux qui structurent le secteur de la formation choisie.
  • La présence de 25 % d’étudiants étrangers, favorisant les échanges et le dialogue interculturel.

Secteur(s) d'activités et types d'emplois accessibles

Secteurs d'activités :

Selon la branche dans laquelle le professionnel se spécialise, les secteurs d’intervention et la tailles des structures peuvent varier. En effet, l’administrateur de projets artistiques et culturels peut à la fois intervenir dans le segment de la commercialisation, la diffusion d’œuvres d’art et également dans l’organisation et la promotion d’un événement culturel. Ainsi, il pourra travailler au sein d'opérateurs de vente, de cabinet de courtage, de cabinet d'expertise, de collectivités territoriales, musées, théâtres, maisons de disques, etc.

Types d'emplois accessibles à l’issue de la certification :

Le métier d’administrateur de projets artistiques et culturels est accessible après une formation délivrant un niveau 7 (bac+5).

Le métier peut également être désigné sous les intitulés suivants (liste non exhaustive) :

  • Chef de projet artistique et culturel
  • Coordinateur de projets artistiques et culturels
  • Consultant en art
  • Expert en vente d’œuvres et objets d’arts
  • Manager de projets culturels
  • Courtier en art

taux d'insertion professionnelle

100%

d’insertion à 6 mois dont 80% dans les métiers visés.

(Enquête réalisée en 2021 sur les titrés de l’année 2020 pour le renouvellement de la certification)

Nos anciens étudiants témoignent

Hélène Mc Nutt, alumni, Cheffe de projet Photographie, Agence Vu.

« L’école m’a permis de rencontrer des professionnels du milieu de la culture et d'acquérir des connaissances solides dans mon domaine. »