Le commissaire d’exposition est le premier responsable d’une exposition d’œuvres d’art. Ce professionnel de l'art définit le thème de l'exposition, choisit les œuvres, définit le lieu selon les contraintes des oeuvres, créé la mise en scène et gère toute l'organisation.

Tout en s'intéressant aux nouvelles tendances artistiques, il sait reconnaître les nouveaux artistes de demain pour les exposer et les faire connaître aux professionnels du monde de l'art.

Comment devenir commissaire d'exposition ?

Devenir commissaire d'exposition avec l'IESA arts&culture !

Les formations pour devenir commissaire d’exposition

Pour embrasser ce métier, il est nécessaire d’intégrer une école de commissaire d’exposition. Différentes grandes écoles, comme l’IESA arts&culture, proposent des formations adaptées aux candidats à ce poste. L’école dispose notamment d’un Bachelor Expertise et commerce de l’art permettant aux étudiants de développer leurs connaissances des œuvres d’art de différentes époques et de se spécialiser en peinture ou en mobilier d'art.

Les cours dispensés dans le cadre de la formation de commissaire d’exposition, Mastère Commissariat d'exposition ou MBA Arts & collecting management (en anglais), leur apprendront des techniques d’organisation, ainsi que les notions de gestion administrative et réglementaire. Les étudiants découvrent également les métiers de la diffusion, de la vente et de l’expertise des œuvres d’art. Pour devenir commissaire d’exposition, il est aussi possible de poursuivre les formations Bac+5 :

Les missions du commissaire d’exposition

Le commissaire d’exposition est le professionnel qui assure l’organisation d’une exposition. Il se charge aussi bien du choix du thème que de la sélection des pièces à exposer. Ce professionnel gère également le montage de l’exposition du début jusqu’à la fin. Il lui appartient de trouver l’endroit approprié à l’évènement et de superviser les différentes étapes de l’installation, du transport des œuvres à leur mise en scène, en passant par la rédaction du catalogue. Il doit donc faire preuve d’imagination et de créativité pour présenter les œuvres de manière attrayante. Le commissaire d’exposition peut se concentrer uniquement sur la direction artistique de l’exposition. Dans ce cas, il est désigné sous le nom de curateur. Dans le cadre de son travail, le commissaire d’exposition définit les missions assignées à chaque membre de son équipe et gère le budget.

Les conditions de travail du commissaire d’exposition

À l’issue de sa formation de commissaire d’exposition, le candidat peut postuler dans une galerie d’art, un centre d’art, une fondation ou un musée. Il peut également se mettre à son compte et proposer ses services à divers évènements comme les salons ou les festivals. Le commissaire d’exposition travaille à des horaires variables et les heures supplémentaires ne sont pas rares. En outre, une grande disponibilité est requise pour exercer ce métier en raison de fréquents déplacements. La maîtrise de langues étrangères, dont l’anglais, est également nécessaire. Le salaire du commissaire d’exposition dépend des missions qui lui sont confiées et de son employeur.