Les missions d'un antiquaire

L'antiquaire est un commerçant d'œuvres mais surtout d'objets d'art ancien (meubles, bijoux, tableaux) qu'il achète, restaure puis revend. Son but est de se constituer un stock d'antiquités conséquent et qualitatif pour toucher une clientèle haut de gamme. Pour cela, il démarche dans de nombreux lieux où il est susceptible de trouver des objets intéressants et de faire des affaires (chez des particuliers, dans des foires ou des brocantes).

Il doit ainsi savoir estimer l'origine, la valeur et le prix et distinguer le faux du vrai. Son public est particulier et assez restreint : il doit donc se tenir au courant des tendances du marché pour satisfaire sa clientèle.

formation antiquaire

Les compétences requises et formations possibles

Compétences requises

L'antiquaire conjugue culture et commerce: il doit donc à la fois avoir une solide connaissance de l'histoire de l'art et de son marché et savoir aussi négocier, argumenter et marchander pour acheter des objets au plus bas prix possible. Mais ce métier requiert surtout beaucoup de patience, de prévoyance et d'adaptation au rythme irrégulier de la profession (attendre le client pendant de longs moments puis devoir se déplacer très vite pour une vente imminente). Il est curieux, intuitif et peut s'exporter à l'international grâce à sa maîtrise de l'anglais.

Formations proposées par l’IESA arts&culture

Pour devenir antiquaire, l'expérience sur le tas ou auprès d’antiquaires chevronnés est fortement recommandée. La passation du savoir par des parents professionnels, complétée par des études appropriées, aident à se familiariser avec le métier d'antiquaire

Toutefois, des études d’histoire de l’art ou une formation en commerce de l’art sont à privilégier pour avoir les connaissances nécessaires à ce milieu très particulier.

Autres informations clés

Lieux d'exercice et statuts

  • L’antiquaire est un commerçant, il exerce dans un magasin.

Evolution de carrière

  • L’antiquaire peut progressivement acquérir plusieurs magasins, qu’il pourra spécialiser selon les catégories d’objets dont il dispose.

Rémunération

Ses revenus varient en fonction du chiffre d’affaires de ses commerces ; il doit disposer de la surface financière suffisante pour acheter les objets qu’il met en vente avec une plus-value.