L’expert en commercialisation et diffusion des œuvres d’art ancien et moderne est un spécialiste des objets d’art et de la peinture des XVe au début du XXe siècles.

Il valorise, expertise et promeut par le biais d’exposition physiques ou virtuelles, de textes critiques ou de communication, de ventes aux enchères, d’une galerie d’art ancien et moderne les œuvres d’une période précise.

Découvrez les formations qui préparent à l'obtention de ce titre :

  • Bachelor Marché de l'art 
  • Bachelor in Arts management 

Les projets étudiants

Au-delà des cours académiques, les formations offrent la possibilité aux étudiants :

  • de réaliser une exposition/projet de groupe : conception, scénographie, médiation, production de textes accompagnant l’exposition (cartels, présentation de l’exposition, communiqués de presse).
  • de réaliser un projet personnel, en fonction de leur domaine d’expertise, présenté au jury de certification dans lequel ils mettront en valeur les compétences et leur capacité à défendre une production artistique spécifique.

Lieux de la formation

Les étudiants suivent leur formation au sein du Campus de l’Innovation culturelle comprenant une galerie d’exposition leur permettant de réaliser des projets de groupe ou personnels. Les travaux dirigés d’expertise et d’histoire de l’art comprennent des visites dans les hauts lieux du marché de l’art (galeries, cabinets d’expertise, salles des ventes) et des collections publiques ou privées.

Pédagogie

Les connaissances fondamentales sont évaluées dans le cadre de contrôles continus et d’examens semestriels par des cas pratiques (commentaires d’œuvres, analyses de situations professionnelles), dossiers de recherche et projets de groupe. Ainsi que par la rédaction et la soutenance d’un mémoire de fin de cycle.

Les pratiques professionnelles en stage sont validées par des études sectorielles et des rapports de stages soutenus devant jury et la réalisation d’un CV permettant à l’apprenant de mettre en valeur l’ensemble des compétences acquises durant son parcours.

Evaluation des blocs de compétences 

Les blocs de compétences sont évalués par des études de cas et des mises en situations professionnelles :

dans le cadre d'une situation professionnelle reconstituée, à partir d’un projet d’exposition ou de vente, le/la candidat/e devra produire le budget prévisionnel et les principaux contrats et pièces juridiques liés à l’évènement

dans le cadre d’une situation professionnelle reconstituée et partir d’une collection ou d’un corpus d’œuvres et d’un lieu donné, le/la candidat/e devra définir : un projet d’exposition (concept et scénarisation de l’exposition), Sa scénographie en fonction du lieu et les outils de médiation pour un ou plusieurs publics (cartels, présentation de l’exposition, textes pour le web)

dans le cadre d’une situation professionnelle reconstituée, le/la candidat/e, à partir d’une vente ou d’une exposition définie et du lieu et du catalogue correspondant devra élaborer : un plan de communication (définition et rédaction des outils, définition des cibles) un cahier des charges et des préconisations quant au choix des prestataires de communication., un dossier de partenariat et proposition de partenaires visés.

dans le cadre d'une situation professionnelle reconstituée. Dans le cadre d’un commentaire de 3 œuvres d’art : chaque candidat/e doit présenter oralement, en 10 minutes, 3 œuvres d’art comprenant : historique de l’œuvre, rédaction d’une fiche catalogue pour une vente aux enchères : description technique, mise en valeur de l’œuvre (origine, importance, particularités, etc.) et estimation de l’œuvre

Les poursuites d'étude possibles

L’ensemble de ces formations préparant à un titre certifié professionnel de niveau 7, elles ne sont pas réalisées dans la perspective d'une poursuite d'étude.

  • Titre de Chargé de commercialisation des œuvres et objets d'arts ECAD CONSULTANTS - IESA ART&CULTURE, Niveau 6 enregistré au RNCP sous le numéro 36575 par décision du Directeur Général de France Compétences du  1er juillet 2022. 
  • Le titre Chargé de commercialisation des œuvres et objets d’art est également accessible par la voie de la VAE et de la formation professionnelle avec la possibilité de valider un ou des blocs de compétences.
  • Aucune équivalence déposée dans le cadre du dossier de certification. 
  • Pas de parcours passerelle pour cette formation. Mais possibilité d’intégrer la formation en 2e ou en 3e année suivant les prérequis.
  • Les indicateurs spécifiques sont calculés par les ministères chargés de la formation professionnelle et de l’éducation nationale et disponibles sur le site https://www.inserjeunes.education.gouv.fr/diffusion/accueil

 

95,7%

Le taux d’obtention de la certification en 2022 

Modalités d'évaluation

Mémoire

La 3e année se clôture par la rédaction d’un mémoire de fin d’études. 

Ce travail a plusieurs objectifs : 

  • Développer la capacité à s’emparer d’un sujet
  • Mettre en place un corpus d’œuvres
  • Effectuer des recherches, compiler, hiérarchiser et structurer des données 
  • Rédiger un texte long appuyé sur des références internes et externes

Examen final

Le titre certifié de niveau 7(Fr), Expert en commercialisation et diffusion des œuvres d’art est délivré par un jury présidé par une personnalité indépendante après un oral d’une heure durant lequel le candidat présente l’expertise contextualisée de trois œuvres de sa spécialité et le projet personnel qu’il a réalisé durant sa formation.

La certification de niveau 7, inscrite au RNCP, Administrateur de projet culturel certifie l’acquisition de compétences regroupées en quatre blocs :

  • Concevoir et déployer un projet artistique et culturel soutenant la stratégie de développement de l'organisation ou du commanditaire.
  • Piloter la gestion administrative, juridique, budgétaire et financière d'un projet artistique ou culturel.
  • Concevoir et déployer une politique de communication et de médiation auprès de partenaires, mécènes, clients, garantissant le rayonnement d'un projet artistique et culturel.
  • Gérer la relation et la coordination des parties prenantes (fournisseurs, partenaires et équipe) d'un projet culturel et artistique et garantir la qualité de la prestation finale.

La professionnalisation de l’étudiant tout au long de sa formation est primordiale. Elle passe par :

  • Un corps professoral composé de professionnels en exercice capables de transmettre les savoirs et les compétences mais également de les replacer dans le cadre de leur utilisation dans la vie professionnelle
  • La réalisation de projets réels de groupe permettant d’appliquer sur le terrain les compétences et connaissances acquises durant les cours.
  • Un projet personnel reflétant la singularité de l’étudiant.
  • Un parcours de professionnalisation permettant la découverte du secteur, l’acquisition de compétences complémentaires en situation professionnelle (stages et/ou contrats d’alternances) et la création d’un réseau professionnel.

Plusieurs orientations sont possibles :

  • Le secteur du spectacle vivant et de la musique
  • Le secteur du cinéma et de l’audiovisuel 
  • Le secteur du patrimoine et de la médiation
  • Des cours de culture générale et de spécialités dispensés par les 4 départements internationaux du Centre de recherche appliquée en cultures contemporaines (Afrique, Amérique latine, Asie, Europe) et l’aide à la réalisation de projets internationaux. 
  • La possibilité de suivre un semestre de cours à l’étranger dans le cadre d’accords bilatéraux avec des Universités étrangères (Erasmus) ou d’effectuer des stages à l’étranger.
  • Des cours d’anglais spécialisés en fonction de la formation choisie.
  • L’étude des grands événements internationaux qui structurent le secteur de la formation choisie.
  • La présence de 25 % d’étudiants étrangers, favorisant les échanges et le dialogue interculturel. 

Nos anciens étudiants témoignent

Matthieu Lamoure

Photo alumni - Mathieu Lamoure

 "Le grand nombre et la diversité des stages m’ont convaincu. Je crois bien qu’à l’époque, j’étais parmi ceux qui avaient réalisé le plus de stages ; toucher à tout pour mieux guider mon propre choix, ma spécialité ! Voilà ce qui m’a vraiment attiré dans cette école."

Yunmi Cho

photo étudiante - Yunmi Cho

 "Grâce à l’IESA, j’ai pu intégrer l’Ecole supérieure de la culture et des arts de l’université d’Hongik, qui est la meilleure université dans ce domaine en Corée."