Pour devenir commissaire-priseur ou clerc de commissaire priseur, il faut être titulaire d'un double diplôme en droit et en histoire de l'art, arts appliqués, archéologie ou arts plastiques. L'un de ces diplômes doit correspondre au minimum à un niveau Bac+3 (licence ou équivalent), l'autre à un niveau Bac+2. Ce double diplôme donne la possibilité de passer le concours de commissaire-priseur.

Je deviens commissaire-priseur

Comment devenir commissaire-priseur ?

École pour devenir commissaire-priseur

Au même titre qu’une faculté d’histoire de l’art, le Bachelor Expertise et commerce de l’art apporte à ses étudiants toutes les connaissances en histoire de l’art nécessaires pour devenir commissaire-priseur

Contrairement à l'université, notre formation pour devenir commissaire-priseur offre également aux étudiants :

  • la connaissance du marché de l’art et de ses acteurs : travaux dirigés, participation à des manifestations et à des ventes, rencontres de professionnels...
  • les compétences concrètes pour travailler dans le marché de l’art. Les professeurs sont des professionnels en exercice qui apportent leurs savoir-faire aux étudiants
  • une initiation au droit du marché de l’art : droit de la propriété artistique, droit des artistes, prévention des trafics et faux, garantie mouvement des œuvres...
  • la réalisation d’une vente aux enchères caritative dès la première année ainsi que des travaux dirigés dans les principales maisons de vente
  • la possibilité d’effectuer des stages auprès des commissaires-priseurs dès la première année et de se constituer un réseau de professionnels

Une manière d’entrer directement dans l’univers des ventes aux enchères et d’apprendre en étant au cœur de votre projet professionnel.

Nos anciens étudiants, Delphine Bisman et Matthieu Lamoure, sont devenus commissaires-priseurs après avoir fait notre Bachelor Expertise et commerce de l'art. Tous les deux ont choisi l'IESA arts&culture pour l'immersion directe dans le marché de l'art, le choix des intervenants et les stages professionnels.

 

Après le concours de commissaire-priseur

Si vous passez le concours avec succès, vous effectuerez 2 années de stage chez des opérateurs de ventes volontaires et commissaires-priseurs judiciaires, durant lesquelles vous recevrez un enseignement théorique et pratique dispensé sous le contrôle du Conseil des ventes volontaires et de la Chambre nationale des Commissaires-Priseurs judiciaires.

Au terme du stage, le Conseil des ventes délivre au candidat qui a démontré son aptitude à l'exercice de la profession, un certificat de bon accomplissement du stage. Celui-ci lui permet d'effectuer des ventes volontaires en tant qu'opérateur de ventes.

Si vous souhaitez devenir commissaire-priseur judiciaire, vous devrez également subir un examen d'aptitude supplémentaire spécifique à cette profession.