Les missions du clerc de commissaire-priseur 

Le clerc de commissaire-priseur est le principal assistant du commissaire-priseur dans l'exercice de ses fonctions. Il prend part au bon déroulement et la réussite des ventes aux enchères. En tant qu’assistant du commissaire-priseur, il est chargé d’inventorier les pièces à présenter au public et de les expertiser pour s’assurer de leur authenticité. C’est aussi ce professionnel qui donne une estimation de la valeur de chaque pièce à partir de laquelle le commissaire-priseur définit son prix de départ. En outre, le clerc de commissaire-priseur se charge de la conception et de la publication du catalogue des œuvres d’art mises en vente en précisant leur style, leur état de conservation et d’autres informations susceptibles d’intéresser les acheteurs.

clerc de commissaire-priseur

Les compétences requises et formations possibles

Compétences requises

De solides connaissances en art, mais aussi en droit, sont requises pour devenir clerc de commissaire-priseur. En effet, il est indispensable d’être titulaire d’un Bac+2 en droit et d’un Bac+3 en art (ou Bac+3 en droit et Bac+2 en art) pour accéder à ce métier du marché de l’art.

Je me renseigne sur la formation

Formations proposées par l'IESA arts&culture

La formation Bac+3 permet aux étudiants de développer leurs connaissances en histoire de l’art et leurs compétences en matière d’organisation, de gestion administrative et réglementaire des expositions d’œuvres d’art. Ils apprennent également la méthodologie d’expertise et les métiers de la diffusion et de la vente d’œuvres d’art :

Autres informations clés

Lieux d'exercice et statuts

  • Comme son titre l’indique, le clerc de commissaire-priseur travaille avant tout avec un commissaire-priseur. Toutefois, il peut aussi proposer ses services à un avocat, un expert en art ou un huissier de justice.

Evolution de carrière

  • Il a la possibilité de suivre une formation de commissaire-priseur et d’effectuer un stage de 2 ans dans une étude de commissaire-priseur ou dans une société spécialisée dans la vente volontaire. Les clercs ne disposant pas du double diplôme requis, mais justifiant de 7 ans d’expérience dans une étude de commissaire-priseur, peuvent se présenter à l’examen d’aptitude pour accéder à ce métier du marché de l’art et prétendre à un salaire plus élevé.

Rémunération

  • Le salaire du clerc de commissaire-priseur se situe autour de 2 000€ mensuel. Pour information, la rémunération annuelle d’un commissaire-priseur varie de 56 000 € à 80 000 € en fonction des honoraires et des commissions perçues.

Témoignages & projets des étudiants