Vous êtes sensible à l’art et à la culture tout en étant passionné par la communication ? Pourquoi ne pas vous lancer dans les métiers de la communication culturelle ?

Ce domaine en pleine expansion offre de nombreux débouchés.

Quels sont les débouchés en communication culturelle ?

Suivre une formation en communication culturelle

Pour assurer la visibilité d’un évènement ou d’un lieu culturel, la communication doit faire partie intégrante du projet culturel. Il est essentiel de mettre en place une stratégie en accord avec l’identité culturelle ou artistique ainsi que les objectifs du projet. Pour élaborer le plan de communication d’une manifestation culturelle, une bonne culture générale ainsi qu’une capacité de compréhension du milieu sont requises. Pour ceux qui désirent travailler dans ce domaine, une Licence en communication culturelle ou un Mastère en communication culturelle constitue un atout considérable pour la carrière professionnelle.

La formation en communication culturelle de l’IESA arts&culture

Après un cursus d’études de Bac+3, les étudiants ont la possibilité de se lancer directement dans les métiers de la communication culturelle. Pour cela, l’IESA arts&culture propose aux titulaires du Bac, d’un Bac+1 ou d’un Bac+2 le Bachelor Communication culturelle. Il forme les étudiants entre autres aux outils de communication et à la mise en place de stratégies de communication et de marketing web culturel. Pour ceux qui visent un Bac+5, l’école propose le Mastère Communication culturelle afin de maîtriser le développement des stratégies de communication, de médiation culturelle et de marketing dans un environnement particulièrement concurrentiel.

Formation en communication culturelle : quels sont les débouchés ?

Les étudiants sortant d’une formation en communication culturelle occupent des postes variés. Ils peuvent notamment exercer le métier de community manager, expert des communautés web. Fédérer une communauté d’internautes et animer des échanges sur les réseaux sociaux figurent parmi ses missions. Une formation dans ce domaine permet aussi d’embrasser la carrière de chargé(e) de communication culturelle. Ce spécialiste peut travailler dans un musée ou au sein d’une institution culturelle pour optimiser la visibilité et la notoriété de l’établissement. Autre métier : celui d’attaché de presse culturel, dont la vocation est de faire connaitre une institution ou une entreprise culturelle, et ses programmes auprès des journalistes ou critiques d’art. Ce cursus ouvre également la voie au poste de chargé des relations publiques, dont le rôle est de promouvoir l’image de l’institution, association ou entreprise culturelle auprès de publics variés.