L’art contemporain englobe toutes les œuvres d’art produites depuis la moitié du XXème siècle à nos jours.

L’IESA arts&culture propose des formations en art contemporain adaptées à ceux qui souhaitent se spécialiser et travailler dans ce domaine.

definition art contemporain

Des formations en art contemporain

Diverses grandes écoles proposent des formations en art contemporain. L’IESA arts&culture dispose par exemple du Bachelor Expertise et commerce de l’art. Cette formation étalée sur 3 ans permet aux étudiants de développer leurs connaissances des œuvres d’art de différentes époques. Ils apprennent notamment l’histoire de l’art contemporain, les techniques de gestion administrative et d’organisation, ainsi que les méthodologies d’expertise des œuvres d’art. Les titulaires de ce Bac+3 en art contemporain peuvent poursuivre leurs études avec le Mastère Art contemporain de l’IESA arts&culture.

Je me renseigne sur le Mastère

Cette formation de deux ans leur permet entre autres de comprendre les différents aspects du marché de l’art contemporain, dont les volets économiques et réglementaires. Les étudiants apprennent aussi les techniques de gestion et de communication. Ils acquièrent de solides connaissances de nombreuses disciplines comme la peinture, la photographie, les arts décoratifs, les spectacles vivants et les arts visuels. 

L’art contemporain : définition

Du point de vue chronologique, l’art contemporain succède à l’art moderne initié par les impressionnistes entre 1850 et 1945. Les courants artistiques apparus après la Seconde Guerre mondiale sont donc considérés comme de l’art contemporain. Il en est ainsi du Pop art, du Fluxus, de l’art conceptuel et de l’art vidéo. L’art contemporain est marqué par de nouveaux comportements, notamment le renouveau stylistique, l’utilisation de nouvelles technologies et le brassage artistique induit par la diversité des origines. Bien qu’il soit fondé sur les expérimentations de l’art moderne, l’art contemporain tend de plus en plus vers les arts plastiques. Les œuvres sont exposées par des galeries spécialisées, des entreprises, des musées, des organismes financés par l’État, des collectionneurs privés ou les artistes eux-mêmes.

Le marché de l'art contemporain

L’art contemporain a subi de nombreuses critiques qui ont conduit à l’instauration de certaines limites. Ainsi, le body art apparu dans les années 1970 a été critiqué pour son côté provocateur à la frontière des valeurs tolérées par la société. En outre, l’art brut n’est pas considéré comme de l’art contemporain dans la mesure où les œuvres sont issues d’artistes autodidactes travaillant en dehors de tout contexte historique. D’un autre côté, les objets artisanaux comme le textile ne sont pas admis dans la sphère de l’art contemporain. Seuls les objets souscrivant à des valeurs particulières sont aujourd’hui considérés comme de l’art contemporain.