L’histoire de l’art étudie les œuvres d’art à travers les époques pour en comprendre leur sens. Une formation en histoire de l’art est essentielle pour accéder aux métiers du marché de l’art. Un tel cursus permet de saisir les contextes culturel, idéologique, économique, théorique et social de l’art. 

À cet effet, l’IESA, école de référence dans le domaine de l’art et de la culture, propose des formations post-bac de type Bachelor et Mastère pour apprendre l’histoire de l’art. Voici les détails pour les étudiants désirant s’orienter dans cette voie. 

Histoire de l’art et marché de l’art

Nombreux sont les étudiants qui aspirent à exercer les métiers de galeristes, commissaires d’exposition, courtier en art ou encore responsables de foires et salons. 

Le marché de l’art progresse régulièrement avec un volume d’échanges de 3,2 milliards d’euros par an en France et 51 milliards d’euros au niveau mondial (1) : une dynamique qui génère dans son sillage autant d’opportunités pour les jeunes qui souhaitent faire carrière. 

Se pose alors souvent la question de comment se former à ces métiers ? 

L’école IESA, à Paris, propose des cursus menant à un métier spécialisé dans l’histoire de l’art, via notamment des diplômes de type licence bac+3 et master bac+5. 

Formations en histoire de l’art

Bachelors en histoire de l´art : équivalent Licence bac+3

L’IESA propose une formation de type bac+3 permettant d’obtenir le diplôme de Bachelor Expertise et Commerce de l’Art

Il s’agit d’un diplôme inscrit au titre RNCP de niveau 6. Un diplôme portant un titre RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) est un diplôme reconnu par l’État, et conforme avec le marché de l’emploi. 

Pour candidater à ce cursus, l’apprenant doit être titulaire d’un Baccalauréat. Des admissions parallèles sont toutefois possibles pour entrer en 2e ou 3e année. 

L’admission au Bachelor Expertise et Commerce de l’Art nécessite la présentation d’un dossier de candidature complet (dossier d’admission). 

Pour cela, il est nécessaire de candidater via le site de l’école. Le candidat devra ensuite réaliser un entretien d’admission. Il sera notamment amené à justifier ses motivations à rejoindre cette formation et les aspirations professionnelles qu’il vise. 

 

Bon à savoir : le taux d’insertion professionnelle

88 %

des diplômés trouvent un emploi généralement dans les 6 mois suivant la fin de leurs études. 

Mastère en histoire de l’art : équivalent master Bac+5

Pour les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études après le Bachelor Expertise et Commerce de l’Art, un cursus de 2 ans permet d’obtenir un diplôme de type Mastère parmi les 2 proposés qui sont inscrits au titre RNCP de niveau 7 : 

L’admission se fait par la remise d’un dossier de candidature suivi d’un entretien. 

Comme pour le Bachelor, l’apprenant doit préparer et envoyer son dossier en ligne. 

 

La voie de la professionnalisation : les mastères pro

Il est possible pour les étudiants de poursuivre la voie de la professionnalisation en accédant à l’une des formations en Mastère Pro

Il s’agit de formations de 1 an, accessibles après une 1re année de Mastère (Art ancien et moderne, ou Art contemporain). Qu’il s’agisse du Mastère professionnel Art contemporain ou du Mastère professionnel Art ancien et moderne, l’admission comporte aussi une étape de dépôt de dossier et un entretien.

Les débouchés après des études en histoire de l’art

Voici quelques métiers à envisager au terme des formations en histoire de l’art : 

L’histoire de l’art : un secteur d’activité assez large, et riche d’initiatives ou de niches professionnelles en devenir. Échanger avec un conseiller IESA peut permettre d’y voir plus clair sur le choix de votre formation, en lien avec vos souhaits de réalisations professionnelles.